Afrikinfomedias
Afrikinfomedias est un groupe de médias ( Radio et TV) basée en Guinée à vocation panafricaine.

La Guinée lance une nouvelle évaluation des partis politiques à peine un an après la précédente

En Guinée, l’évaluation des partis politiques a commencé mercredi. Le gouvernement lance une tournée dans les 33 préfectures pour s’assurer de la conformité de près de 200 formations politiques officiellement agréées. Mais alors que la junte du général Mamadi Doumbouya durcit le ton contre toute voix critique, notamment avec la fermeture des médias audiovisuels indépendants les plus suivis, certains partis politiques, qui ont déjà été évalués il y a un an, voient dans ce deuxième recensement une opération d’élimination des forces d’opposition.

C’est la question qui revient systématiquement : pourquoi lancer une deuxième évaluation des partis à peine un an après la première ? Sur les 187 formations que compte la Guinée, seules quatre avaient refusé de recevoir les équipes du ministère de l’Administration du territoire, dont le RPG, le parti de l’ex-président Alpha Condé.

Les autres formations d’importance comme l’UFDG de Cellou Dalein Diallo et l’UFR de Sidya Touré avaient joué le jeu l’an dernier. Le gouvernement n’avait pas indiqué d’anomalies, d’où leur étonnement face à cette nouvelle opération !

Des questions sur certains critères

Mais certains critères de l’évaluation pourraient les mettre en difficulté. Ni l’UFDG, ni l’UFR n’ont organisé de véritables congrès depuis de longues années. Pour le parti de Cellou Dalein Diallo par exemple, le dernier remonte à 2009.

Comments are closed.