Afrikinfomedias
Afrikinfomedias est un groupe de médias ( Radio et TV) basée en Guinée à vocation panafricaine.

Afrique du Sud: vers une réélection probable de Ramaphosa

Ce vendredi 14 juin, vers 10 heures du matin, s’ouvrira la première session du Parlement au Cap depuis les élections législatives du mois dernier, qui ont vu l’ANC, le parti au pouvoir depuis la fin de l’apartheid, perdre sa majorité absolue. L’ANC va donc devoir nouer des alliances pour former un gouvernement de coalition. Plusieurs partis d’opposition ont déjà indiqué qu’ils rejoindraient ce gouvernement d’unité nationale. Mais ce gouvernement de coalition n’est pas du goût de tout le monde.

En Afrique du Sud, la séance risque d’être houleuse. Ce vendredi, les députés prêteront serment avant d’élire le président et le vice-président de l’Assemblée. Viendra ensuite l’élection du président de la République, par simple majorité. Pendant trente ans, faire élire son président était une formalité pour l’ANC.

Mais pour la première fois, le président Ramaphosa, candidat à sa réélection, va se présenter devant une Assemblée sans majorité absolue, rapporte notre correspondant au Cap, Romain Chanson. Le parti reste toutefois la plus grosse formation politique dans l’hémicycle avec 159 députés sur 400 mais va devoir s’allier pour former un gouvernement d’union nationale.

Est-il certain d’être élu ? Le secrétaire général de l’ANC n’a pas voulu répondre à cette question. Pourtant, si aucun candidat surprise ne s’y oppose, l’élection de Cyril Ramaphosa devrait être une formalité, « mais nous sommes en territoire inconnu », a répété Fikile Mbalula. Il faut surtout conclure les négociations pour former un gouvernement d’union nationale. Cela est, selon lui, indispensable pour assurer la stabilité du pays.

Comments are closed.