Afrikinfomedias
Afrikinfomedias est un groupe de médias ( Radio et TV) basée en Guinée à vocation panafricaine.

Nigeria : libération de près de 300 enfants enlevés dans l’État de Kaduna

Près de 300 enfants nigérians enlevés ont été libérés dimanche, marquant une lueur d’espoir dans une situation qui a plongé le pays dans l’angoisse pendant plus de deux semaines.

Les responsables locaux ont confirmé que ces enfants, enlevés dans l’État du nord-ouest de Kaduna, ont été retrouvés sains et saufs après avoir été emmenés de force dans les forêts.

Depuis 2014, au moins 1 400 élèves ont été pris en otage dans des écoles nigérianes, un phénomène devenu malheureusement courant dans certaines régions du pays. Cette série d’enlèvements a débuté avec le tristement célèbre enlèvement de centaines de lycéennes à Chibok, dans l’État de Borno, par les militants de Boko Haram.

Depuis lors, les enlèvements se sont concentrés principalement dans les régions nord-ouest et centrale du Nigeria, où des groupes armés ciblent souvent les villageois et les voyageurs pour obtenir des rançons.

Le gouverneur de l’État de Kaduna, Uba Sani, s’est félicité de cette libération, mais n’a pas fourni de détails sur le processus. Il a néanmoins exprimé sa gratitude envers le président nigérian Bola Tinubu pour son engagement à assurer la libération des enfants enlevés. Tinubu avait promis de secourir les enfants « sans payer un sou » de rançon, une position rare dans un pays où les rançons sont souvent versées pour obtenir la libération des victimes.

L’identité des ravisseurs responsables de l’enlèvement à Kaduna reste inconnue, bien que des habitants locaux aient pointé du doigt des groupes de bandits actifs dans la région. Des experts de la crise sécuritaire dans le nord-ouest du Nigeria ont affirmé que les ravisseurs se cachaient dans les vastes forêts de la région, échappant ainsi aux autorités.

Les libérations dans les enlèvements de masse au Nigeria sont rares sans paiement de rançon, et cette issue heureuse a été saluée par les familles des enfants enlevés ainsi que par les autorités locales et nationales. Le gouverneur de Kaduna a également exprimé sa reconnaissance envers les forces de sécurité pour leur travail acharné, soulignant les nuits sans sommeil passées à coordonner les opérations visant à retrouver les enfants enlevés.

Cette libération marque un soulagement pour de nombreuses familles, mais souligne également le besoin urgent pour le Nigeria de renforcer ses efforts pour garantir la sécurité des écoliers et mettre fin à la menace persistante des enlèvements dans le pays.

Comments are closed.