Afrikinfomedias
Afrikinfomedias est un groupe de médias ( Radio et TV) basée en Guinée à vocation panafricaine.

Tchad : signature d’un accord entre l’opposition et le pouvoir

En exil depuis deux ans, Succès Masra regagnera sous peu le Tchad. C’est le résultat d’un accord de principe signé par l’opposant et le gouvernement tchadien mardi à Kinshasa sous l’égide du président congolais Félix Tshisekedi.

Succès Masra avait quitté le Tchad après la répression meurtrière d’une manifestation de l’opposition le 20 octobre 2022. Entre une cinquantaine, selon les autorités, et au moins 300 personnes, selon des ONG et l’opposition, avaient péri, pour la quasi-totalité des jeunes hommes et des adolescents tués par les balles des policiers et militaires à N’Djamena, selon ces ONG nationales et internationales.

Le ministre tchadien de la réconciliation salue cette avancée.

“Non seulement on est satisfait mais nous avons surtout le souci de faire en sorte que l’unité, la paix reviennent dans le pays et pour cela il faut ouvrir grande les portes aux dialogues, nous sommes d’autant plus satisfaits que ce processus est un processus important pour le peuple tchadien de voir toutes les personnes qui ont quittées le Tchad pour des faits politiques qu’ils puissent retrouver d’abord leurs familles, retrouver leurs vies politiques.”, a déclaré Abderaman Koulamallah.

En dehors de ce retour annoncé de l’opposant rien n’a filtré du contenu du modus vivendi obtenu grâce à la médiation de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) pour le “Processus de transition” au Tchad conduite par Félix Thisekedi. Même si Masra a tenté d’en énumérer quelques points.

“Maintenant que nous avons signer l’accord, cet accord permet : 1. De rentrer ; 2. Ça été été rappeler par le ministre de la réconciliation tout à l’heure, d’exercer librement les activités politiques ; 3. De permettre d’ici là à ce que nous puissions avancer sur le chemin de tous ce qui permettra l’amnistie “, a expliqué l’opposant.

Interrogé sur la date réelle de son retour Tchad, l’opposant a parlé “d’Une question d’heures, de jours”, ajoutant : “Chacun a fait un pas vers l’autre” et “je crois que le peuple tchadien est en train de faire un pas vers la justice et l’égalité”.

africanews

Comments are closed.