Afrikinfomedias
Afrikinfomedias est un groupe de médias ( Radio et TV) basée en Guinée à vocation panafricaine.

Togo : la nouvelle Constitution divise toujours

L’adoption d’une nouvelle Constitution fait toujours débat alors que les élections législatives et régionales auront lieu finalement le 29 avril 2024.

La présidence togolaise a annoncé, mardi 9 avril, une nouvelle date pour les élections législatives et régionales qui auront lieu finalement le 29 avril 2024 au Togo.

Initialement programmées pour le 20 avril, ces élections ont été reportées afin de mener des consultations sur la nouvelle Constitution.

Mais, plusieurs partis d’opposition et la société civile, estiment que le projet de nouvelle Constitution est destiné à maintenir le président Faure Gnassingbé au pouvoir. Des professeurs d’université ont pour leur part, écrit une lettre ouverte au président togolais, dans laquelle ils assimilent la révision constitutionnelle à un coup d’Etat.

Une “diversion”

L’opposition et la société civile qualifient les consultations sur la nouvelle Constitution de “diversion”, et l’annonce de la nouvelle date des élections législatives et régionales ne change en rien leur détermination à contester le changement de Constitution.

Selon Célestin Agbogan, de la Ligue togolaise des droits de l’Homme “il faut retirer la loi”. Il estime que “cette manière de procéder est une injure à la population” et qu’il va falloir que “la population togolaise s’insurge contre cette manière de procéder et que le chef de l’Etat prenne ses responsabilités pour faire retirer cette loi.”

L’opposition a d’ailleurs appelé à des manifestations de protestation contre la nouvelle Constitution. Mais le gouvernement les a interdites.

Togo : la nouvelle Constitution divise toujours – DW – 11/04/2024

Comments are closed.