Afrikinfomedias
Afrikinfomedias est un groupe de médias ( Radio et TV) basée en Guinée à vocation panafricaine.

Vague de canicule en Europe du Sud : le thermomètre s’affole

Plus de 35 degrés dans le sud de la France, 39 à Madrid, 40 à Rome… Influencées par le phénomène El Niño, ces vagues de canicule répétées à chaque été sont pour les experts un symptôme évident du dérèglement climatique.

Le sud de l’Europe est frappé par une chaleur écrasante.

En Espagne, de nombreux thermomètres dépassent les 30 degrés dès le petit matin et les 40 à partir de midi. Et quand le soleil dort, la chaleur persiste encore, comme à Séville où il fait 27 degrés au cœur de la nuit.

Les Espagnols se sentent désarmés : « C’est compliqué parce qu’on ne peut pas se défendre contre la chaleur. Contre le froid, on se couvre, mais contre la chaleur, il n’y a rien à faire », dit une femme.

« Le réchauffement va se poursuivre »

Influencées par le phénomène El Niño, ces vagues de canicule répétées à chaque été sont pour les experts un symptôme évident du dérèglement climatique :

« Les températures mondiales sont aujourd’hui plus élevées qu’elles ne l’étaient lorsque El Niñoavait frappé dans les années 1980. La tendance mondiale continue donc de s’accentuer. Je ne sais pas si l’on peut parler de valeurs normales, car la situation ne va pas s’arrêter de changer. Le réchauffement va se poursuivre », explique John Nairn, expert en climat.

Plus de 35 degrés dans le sud de la France, 40 degrés ce mardi à Rome, 43 degrés en Sicile, où le record de 48,8 degrés en 2021 sera peut-être battu cet été.

Cette vague de chaleur ne se limite pas à l’Europe. L’Amérique du Nord et l’Asie du Nord enregistrent également des températures anormalement élevées.

À Tokyo, le mercure a dépassé les 37 degrés. Sortir sans une ombrelle paraît presque audacieux.

euronews

Comments are closed.