Afrikinfomedias
Afrikinfomedias est un groupe de médias ( Radio et TV) basée en Guinée à vocation panafricaine.

Algérie: les avocats du journaliste Ihsane El-Kadi dénoncent les conditions de son incarcération

En Algérie, la défense du journaliste Ihsane El-Kadi dénonce les conditions de son arrestation et de sa mise en détention. Samedi 7 janvier, cela fera deux semaines que le directeur de l’agence Interface Médias (Radio M et le site Maghreb Émergent) a été interpellé en pleine nuit le 24 décembre à son domicile.

Jeudi 29 décembre, après cinq jours de garde à vue, il a été formellement inculpé. Il est incarcéré à Alger. Il fait l’objet d’une enquête pour « collecte illégale » d’argent destinée à porter atteinte à la sûreté de l’État. Ces poursuites viennent s’ajouter à sa récente condamnation à de la prison ferme pour un article de presse.

Reporters Sans Frontières dénonce une « persécution pour faire taire un des derniers médias algériens encore ouvert au débat et à la critique ». Maître Zoubida Assoul, membre du collectif d’avocats d’Ihsane El-Kadi, souligne plusieurs vices de procédures : « On ne peut pas arrêter un personnage comme ça alors qu’il n’y a pas de délit flagrant ou un crime. Ihsane El-Kadi a été gardé à vue au-delà du délai défini par le code de procédure pénale, c’est-à-dire 48 heures. Quant à la détention provisoire, normalement, c’est une mesure exceptionnelle. Pourquoi utilise-t-on la détention provisoire contre Ihsane El-Kadi alors qu’il peut parfaitement se présenter devant la justice, à chaque fois que la justice le veut ? »

« Un règlement de compte politique »

« Ihsane El-Kadi subit un harcèlement judiciaire et sécuritaire depuis quand même plus de deux ans, insiste Me Zoubida Assoul. Pour ses positions politiques par rapport au Hirak, à la demande de libération de tous les détenus d’opinion, en tant que média, parce que c’est un média qui est ouvert à toutes les opinions, de tout bord, et que c’était le seul espace où on pouvait se permettre un débat contradictoire. Donc pour nous, cette poursuite-là, cette arrestation, cette incarcération, à l’air d’être beaucoup plus un règlement de compte politique que judiciaire. »

Comments are closed.