Afrikinfomedias
Afrikinfomedias est un groupe de médias ( Radio et TV) basée en Guinée à vocation panafricaine.

Le Maroc rouvre son espace aérien en espérant voir le tourisme repartir

Après plus de deux mois de fermeture, le Maroc rouvre lundi son espace aérien pour tenter de sauver la saison touristique, un secteur vital pour son économie mais dévasté par la crise sanitaire.

Au Maroc, les voyagistes le demandaient à cor et à cri depuis des semaines après plus de deux mois de fermeture. La réouverture des frontières est effective, ce lundi, avec un nouveau protocole sanitaire pour les touristes étrangers, a été accueillie avec soulagement par les opérateurs du tourisme et les ressortissants marocains à l’étranger.

Cette réouverture s’accompagne de mesures restrictives strictes pour entrer sur le territoire marocain, moins draconiennes cependant qu’avant la fermeture des frontières le 29 novembre. Tout voyageur doit être vacciné, selon un communiqué du gouvernement. En plus du passe vaccinal, il lui faut présenter à l’embarquement le résultat d’un test PCR négatif de moins de 48 heures. À l’arrivée au Maroc, il est soumis à un test antigénique rapide et des tests PCR aléatoires seront effectués sur des groupes de passagers. Enfin, pour les touristes, les autorités prévoient « la possibilité d’effectuer un test supplémentaire à l’hôtel ou au centre de résidence 48 heures après leur entrée sur le territoire », précise le communiqué. Les passagers testés positifs devront s’isoler dans leur lieu de résidence. 

« Relancer le secteur »

Pour Hamid Bentahar, président de la Confédération nationale du tourisme, il faut maintenant lancer les chantiers de la relance. « On a envie de se projeter sur l’avenir, explique-t-il. L’envie de Maroc, elle est toujours là, au contraire. Depuis cette annonce, ils ont tous envie de revenir. On voit des réservations, effectivement, qui montent dans toutes les destinations et confirmées par les professionnels. Nous avons travaillé depuis plusieurs mois sur un dispositif pour la relance et la réinvention qui touche le développement du tourisme interne qui est un élément très, très important. Le premier marché du tourisme marocain, c’est d’abord les Marocains au Maroc. Et on travaille avec les autorités la main dans la main pour reconstruire les routes aériennes, une par une, pour retrouver la place qui revient à notre destination de leader du continent africain. »

Pour redresser le secteur du tourisme, le gouvernement a prévu un programme de partenariats avec des voyagistes internationaux et des compagnies aériennes. Une campagne de publicité internationale est également programmée pour promouvoir la « destination Maroc » qui démarrera dès le retour des touristes

étrangers.

Le secteur touristique marocain a été très fortement ébranlé par une baisse sans précédent de 71% des arrivées touristiques en 2021 par rapport à 2019. Les pertes, sur deux ans, s’élèvent à 20 millions de voyageurs et 90 milliards de dirhams (80 millions d’euros) de revenus en devises. Le gouvernement a lancé un plan d’urgence de deux milliards de dirhams (1,8 million d’euros) afin de préserver les emplois et permettre aux entreprises touristiques de faire face aux contraintes financières due à l’interruption de leurs activités. Un plan jugé trop timide par des acteurs du secteur.

RFI

Comments are closed.